Feedback patient ZSI 100 FTM – Brest

Un patient français nous parle de son expérience d'implantation du ZSI 100 FTM au centre de Brest.

C’est avec apparemment grand plaisir que le patient nous a parlé de son expérience suite à l’implantation de la prothèse malléable ZSI 100 FTM pour sa phalloplastie le 26 avril 2017 à Brest.

Le patient, tout au long de sa transition FTM, a été suivi par diverses équipes médicales. C’est à Brest qu’il a eu sa Phalloplastie antébrachiale avec le Dr. Hu en mai 2015. Très vite il y a eu un problème de désunion à la base du néo-pénis, qui s’est cependant refermé seul au bout de trois mois. La sonde urinaire, un peu encombrante, est restée en place pendant 31 jours.

Cinq mois après la phalloplastie, l’urètre a présenté une sténose et a contraint à une nouvelle intervention et pose de sonde. En janvier 2016, le patient a eu une pose de prothèse testiculaire ainsi que des injections de graisse au niveau du scrotum. Seule la prothèse de droite a pu être pérenne, l’autre a du être retirée après plusieurs essais pour la maintenir en place.

C’est donc le 26 avril 2017 que le patient s’est rendu au CHU de Brest afin de recevoir sa prothèse pénienne malléable ZSI 100 FTM.
L’implant a été fixé grâce à des ancres Mitek, utilisées pour les implants ZSI FTM pour la première fois par l’équipe du CHU de Bordeaux, dirigée par le Professeur Vincent Casoli. La zone de fixation de l’implant provoque quelques légères douleurs mais le patient explique surtout qu’il craint tellement de faire de mauvais mouvements qu’il a un peu modifié sa façon de marcher et se tenir, ce qui provoque une contraction de l’aine et des douleurs associées. Cela devrait rentrer dans l’ordre avec la cicatrisation, que l’on attend complète à un mois post-opération environ.

Le patient avait choisi un implant de ZSI pour son adaptabilité aux morphologies FTM : les implants sont constitués d’un seul ‘tube’, qu’il s’agisse de l’implant malléable ou de l’implant hydraulique avec une base pour la fixation au pubis, empêchant ainsi une désolidarisation des éléments face à l’absence de corps caverneux présent dans la verge chez les hommes biologiques. Les implants ont un gland pré-formé (et non un bout pointu qui menace de perforation) aidant à donner un aspect plus naturel à la phalloplastie.

Il a préféré l’implant malléable à l’implant hydraulique car il était gêné par le concept de la pompe à activer, notamment lors de rapports sexuels.

Le patient se dit très content par son opération, et bien que celle-ci n’ait eu lieu il n’y a que trois semaines, il peut déjà témoigner de sensations le long de la verge (3/4 de la verge est sensible) qu’il trouve plus intenses qu’avant l’implantation ! Il se dit également très agréablement surpris par la souplesse et la flexibilité de la prothèse malgré une première impression de rigidité. La verge doit pour le moment rester positionnée vers le bas mais très rapidement, il pourra l’accommoder d’une manière plus naturelle et confortable une fois la cicatrisation complète. De plus, il ne note aucun problème urinaire, seulement un jet un peu ‘parapluie’ qui devrait se réguler.

Nous lui souhaitons la meilleure cicatrisation possible et attendons impatiemment ses prochaines impressions et retours sur l’usage et le confort de l’implant ZSI 100 FTM dans la vie quotidienne ! Merci Aleks pour ce partage !

 

ZSI est le seul fabriquant Européen de Sphincter Urinaire Artificiel, d’implants péniens malléable et hydraulique comme solutions à des problématiques urologiques masculines (incontinence), sexuelles (impotence), et d’identité sexuelle (prothèses pour transmen et transwomen).

Articles associés

Leave a comment