Qu’est-ce que la métoidioplastie ?

La métoidioplastie est une chirurgie de réassignation de genre alternative à la phalloplastie pour les FTM. Pour comprendre les différentes étapes de cette chirurgie, il convient de rappeler que le clitoris, qui presente une structure analogue à celle du pénis, est composé de deux parties :

  • Les corps caverneux, qui permettent l’érection
  • Le corps spongieux, qui inclue le gland et génère la sensibilité et les sensations

Sous l’action de la testostérone, le clitoris est hypertrophié (aussi appelé le dicklit). L’opération consiste alors à “libérer” le dicklit, en coupant le ligament suspenseur et en le séparant ainsi des petites lèvres, afin de l’allonger pour réaliser un petit pénis. Si lors de l’opération on parvient à des longueurs intéressantes de 5 à 6cm en général, au bout de quelques mois, la cicatrisation entraîne une rétraction des tissus et des corps caverneux du clitoris, diminuant ainsi la taille du néo-pénis.

Afin de conserver la taille obtenue en fin d’intervention, nous proposons de mettre en place une prothèse dans les corps caverneux lors de l’opération. Une paire de petits implants malléables de 4 mm de diamètre et 12 cm de long peuvent être recoupés si nécessaire et insérés dans les corps caverneux. Les implants n’ont pas pour vocation première de favoriser une érection du néo-pénis. Ils ont pour fonction principale le maintien de la taille du néo-pénis créé à partir de la métoidioplastie, en empêchant la rétraction des corps caverneux du clitoris.

Durant la métoidioplastie, le chirurgien pourra proposer de fermer le vagin, faire un scrotum et allonger le canal urinaire pour permettre au patient d’uriner debout. Contrairement à la phalloplastie, cette chirurgie ne nécessite pas de greffe de peau ou de nerfs, et dure environ 3 ou 4 heures avec la pose de l’implant. Même si les résultats varient en fonction de la taille du dicklit, la pénétration et le maintien d’une érection très dure sont très rares. En revanche, la plupart des patients ayant eu la métoidioplastie gardent la possibilité de continuer à avoir des orgasmes clitoridiens après l’opération.

Depuis 2017, plusieurs chirurgiens réalisent cette implantation dans plusieurs centres dans le monde. Pour savoir comment les contacter, n’hésitez pas à aller sur notre carte des centres implanteurs : https://www.zsimplants.ch/fr/cartes-interactives/carte-des-centres-ftm-mtf

ZSI est le seul fabriquant Européen de Sphincter Urinaire Artificiel, d’implants péniens malléable et hydraulique comme solutions à des problématiques urologiques masculines (incontinence), sexuelles (impotence), et d’identité sexuelle (prothèses pour transmen et transwomen).

Leave a comment